SORORITÉ – Les femmes victimes de violences conjugales ont le point commun de rompre avec leur environnement et la société. Les groupes de parole collectifs, proposés par des associations ou dans des structures spécialisées comme la Maison des femmes de Saint-Denis, sont très efficaces pour les sortir de leur isolement.

voir l’article
venenatis, eget accumsan Nullam velit, ante. adipiscing